LES AMIS DE LA CROIX GLORIEUSE 

App. 1-7 App. 8-14 App. 15-16 App. 17 App. 18-22 App. 23-28 App. 29-34 App. 35-44 App. 45-49

Le MESSAGE DU CHRIST

La mission de Madeleine

23ème APPARITION

Vendredi 21 février 1975 à 15 heures

Le prêtre est là. A 15 h 10, Jésus apparaît, sourit et avec un air grave dit :

"Dites au prêtre que c'est au Nom de Dieu et par Lui que vous avez prophétisé. Puis, qu'il porte le Message à ceux qui ont la charge de l'accomplir, avec confiance et humilité, car il reste peu de temps pour faire ce que Je demande."

Il m'a souri, je Lui ai dit : "Quelle joie pour moi de Vous revoir. Combien de fois encore Vous reverrai-je ?"

Jésus sourit longuement mais ne répond pas.

Au bout de quelques instants, tout a disparu.

24ème APPARITION

Vendredi 28 Février 1975 de 15 h à 15 h 30

Jésus apparaît les mains pendantes le long du corps. Il sourit à Madeleine, Il met la Main gauche sur Sa Poitrine, élève la Main droite comme pour bénir. Son visage est plein de bonté, Son expression et celle de Ses yeux sont d'une extrême bonté et d'une grande douceur.

Au bout de quelques instants, Il dit :

"Dites au prêtre : Je veux verser dans les coeurs humains Ma Miséricorde, d'abord à ceux qui connaissent le Message, et ensuite au monde entier.

Que ceux qui ont la charge de faire élever la Croix Glorieuse ne soient pas aveugles, car il n'y aura pas d'autre signe que celui de cette prophète, qui a été appelée des ténèbres à la Lumière.

En vérité, de signe il n'y en aura pas d'autre, car cette génération est la plus hypocrite et la plus mauvaise."

Avant de quitter Madeleine, Il a baissé les mains et les bras le long de Son corps, Il lui a souri et a disparu.

25ème APPARITION

Vendredi 7 mars 1975 à la chapelle

Jésus apparaît, sourit à Madeleine et dit en regardant le prêtre:

"Dites au prêtre que cette ville, qui est bénie et sacrée, sera protégée de toute calamité, en particulier chaque foyer qui dit tous les jours la prière que Je leur ai enseignée, suivie d'une dizaine de chapelet."

Ensuite le Seigneur cesse de regarder en direction du prêtre, Il regarde Madeleine, avance Ses mains vers elle, la droite plus avancée et dit :

"C'est à vous que Je m'adresse (souriant) soyez humble, mais n'acceptez aucune aide pour vous-même. Vous n'avez rien à attendre de ce monde, mais votre joie sera immense dans l'autre."

Jésus baisse les mains et tout disparaît.

Après l'apparition, le prêtre lui en indique chaque fois la durée, car Madeleine ne se rend pas compte du temps.

Elle a d'ailleurs l'impression qu'elle n'a pas vieilli, qu'elle revient sur terre et dans le sombre.

26ème APPARITION

Vendredi 14 mars 1975 à 15 h

Le Seigneur s'est présenté la main droite sur la poitrine, l'autre pendante, le long du corps.

Il sourit à Madeleine et dit :

"Persévérez Madeleine, dans la prière, le jeûne et l'abstinence. Persévérez sans craindre les railleries et les médisances qui vont s'élever contre vous, car peu ont foi aux paroles qui sont sorties de votre bouche, mais le prêtre peut témoigner que sur votre visage se reflète la Présence Invisible. Après ces jours de jeûne, vous aurez la charge d'une lourde tâche."

Madeleine avait un peu peur de cette tâche et a dit au Seigneur :

"Mais si je ne peux pas remplir cette tâche ?"

"Si Je vous donne une tâche à remplir, c'est que vous pourrez la remplir."

Avant de la quitter, Il lui dit :

"Croisez vos mains sur votre poitrine, comme Je vous l'ai appris."

Le Seigneur a souri et a disparu.

Madeleine écrit :

"Son regard est plein de bonté, d'une douceur inexprimable ; personne n'a un regard comme celui-là limpide, plus limpide que le regard d'un enfant. Son visage est sans rides, pourtant les traits sont marqués. Il paraît avoir une trentaine d'années. En le voyant on a l'impression qu'Il est à la fois Chair et Esprit, et quel Esprit ! Pureté Limpidité, Sainteté transparaissent à travers tout Son Corps. Quand Il parte, il ne cherche pas, ne se trompe jamais, n'hésite jamais, pur et clair comme la Croix que j'ai vue, clarté sans ombres, fraîcheur sans rides, limpidité sans tâche. Impossible à définir, aussi impossible à exprimer que ma joie intérieure lors de la communion où j'ai ressenti pour la première fois Sa présence."

27ème APPARITION

Vendredi 21 mars 1975 à 15 heures 30

Jésus apparaît comme d'habitude à Madeleine, les mains tendues comme pour l'accueillir et dit :

"Commencez demain une neuvaine, pour vous préparer à la tâche que Je vais vous demander. Cette neuvaine se compose d'un mystère par jour suivi de la prière que Je vous ai enseignée et de la dizaine de chapelet. Dites-la avec recueillement et humilité."

Madeleine demande :

"Quand, Seigneur, me ferez-vous connaître la tâche que j'aurai à remplir ?"

"Vendredi-Saint."

Il sourit à Madeleine et disparaît.

Il l'a regardée d'un air grave et cependant avec une extrême douceur et une extrême bonté.

28ème APPARITION

Vendredi Saint 28 mars 1975

Madeleine va à l'église vers 11 heures, puis à 15 heures pour le Chemin de Croix, et vers 17 heures sans que le Seigneur ne se manifeste.

Elle redoute le soir à cause de la nombreuse assistance qu'il y aura. A 20 heures 30, une cinquantaine de personnes sont dans l'église.

Madeleine aperçoit la Lumière vers le fond de l'église, au-delà du maître-autel disparu à ses yeux. Elle s'avance vers cette Lumière et s'agenouille devant le Seigneur apparu les mains tendues vers elle.

"Dites ceci à haute voix : Pourquoi pleurez-vous sur la mort de Jésus Crucifié, alors qu'aujourd'hui Il est Vivant parmi vous ?

Priez plutôt pour ceux qui, aujourd'hui encore plus qu'hier, le persécutent.

Reculez de trois pas, vous répéterez ce que Je vous dicterai les bras en Croix."

Jésus a croisé Ses mains et levé les yeux au ciel comme pour prier; Ses yeux étaient graves et tristes, j'ai ressenti Sa tristesse.

- Pitié mon Dieu, pour ceux qui Te blasphèment, pardonne-leur, ils ne savent ce qu'ils font.
- Pitié mon Dieu, pour le scandale du monde, délivre-les de l'esprit de Satan.
- Pitié mon Dieu, pour ceux qui, aujourd'hui encore plus qu'hier, Te persécutent ; verse dans les coeurs humains Ta Miséricorde.

Jésus baissant Ses mains, Madeleine a vu une boule sous Ses pieds. Il a étendu les mains assez haut vers l'assistance, de Ses paumes sortaient des rayons blancs et rouges, et a dit à Madeleine :

"Dites-leur ceci : (Madeleine répète tout haut) Sachez que Jésus de Nazareth a triomphé de la mort, que Son Règne est Éternel, et qu'II vient vaincre le monde et le temps."

Madeleine a ressenti une grande Joie. Elle a dit :

"Je sentais que le Seigneur dominait la terre. Il me semblait qu'Il venait en Puissance et en Gloire, car cette boule sous Ses pieds, c'était la terre."

Elle répète tout haut les paroles de Jésus :

"C'est par la Croix Glorieuse, que Madeleine a vue ce jour trois années plus tôt, c'est par la Croix Glorieuse, qui est le Signe du Fils de l'Homme que le monde sera sauvé.

Jésus en ce moment, qui est en présence de nous, demande que vous alliez tous en procession à l'endroit où la Croix Glorieuse est apparue. Allez vous y repentir, vous y trouverez la Paix et la Joie. Jésus demande que chaque année y soit célébrée une fête solennelle - ce jour." "Notum fecit Dominus a Magdalena Salutare Suum (*)."

- (*) Traduction du latin : Le Seigneur a fait connaître par Madeleine Son Salut.

Et puis à Madeleine seule :

"Ecrivez ce que Je vais vous dire en rentrant chez vous."

Jésus m'a regardée et m'a souri. Il a avancé Sa main droite vers moi. la terre et les rayons ont disparu, Son regard est si doux.

"Vous avez été choisie, Madeleine, pour être le reflet de Mon Amour. C'est pour cela que vous en avez été tout embrasée. Après ce jour glorieux, auriez-vous la bonté d'accomplir une grande tâche ?"

Madeleine tout haut : " Que votre volonté soit faite."

"Faites écrire trois cent vingt fois la prière que Je vous ai enseignée et soyez Mon apôtre.

"Allez dire dans chaque foyer de cette ville, jusqu'à ses frontières, que Jésus de Nazareth a triomphé de la mort, que Son Règne est Éternel, et qu'Il vient vaincre le monde et le temps. Dites ceci à haute voix : vous vivez le temps où chaque événement est le Signe de la Parole écrite." (Et sans dire à Madeleine de le répéter tout haut :)

"Je désire qu'ils disent chaque jour la prière, suivie d'une dizaine de chapelets. Chaque foyer qui la dira avec une grande confiance sera protégé de tout cataclysme, puis Je verserai dans les coeurs Ma Miséricorde.

Si on vous demande qui vous envoie, vous direz que c'est Jésus de Nazareth, le Fils de l'Homme Ressuscité. Souvenez-vous, ne craignez pas les humiliations, les médisances et les railleries qui vont s'élever contre vous. Vous serez haïe à cause de Mon Nom, mais persévérez jusqu'au bout. Si vous le désirez, faites-vous accompagner d'une personne. Vous avez tout votre temps pour accomplir cette tâche. Votre foyer ne doit pas en souffrir, car cette ultime Sainte Année ne se terminera qu'après l'élévation de la Croix Glorieuse. Mais que ceux qui ont la charge de l'élever se hâtent, car le temps est proche. Le foyer dont la porte vous sera fermée, n'y retournez pas.

Dites ceci à haute voix : le péché est venu dans le monde à cause de l'homme. C'est pourquoi Je demande à l'homme de faire élever la Croix Glorieuse.

Dites-leur qu'après Je reviendrai dans la Gloire, et vous Me verrez comme cette servante Me voit.

Puis Jésus disparaît.

Madeleine s'est relevée et s'est retrouvée dans l'église. Quand elle s'est retournée, elle a vu tous les yeux tournés vers elle, et n'a pas osé repartir à sa place. Le prêtre lui a fait signe d'aller sur le bas-côté.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir :

Marie

et Son Fils

image

- Note : Après la célébration de la Passion de 20 h 30, le prêtre recommanda vivement à la cinquantaine d'assistants, de se taire sur ce qu'ils avaient vu et entendu, et qu'ils ne comprenaient pas. Il a ajouté que ceux qui voulaient des explications viennent le voir en particulier.
Si la recommandation fut respectée, elle donna lieu à des interprétations erronées. Cette recommandation annihila la préparation que venait de faire le Christ auprès de ces personnes - et d'autres à venir - préparation destinée à faciliter la grande tâche qu'Il commandait à Madeleine d'accomplir.

PAGE PRÉCÉDENTE   PAGE SUIVANTE

App. 1-7 App. 8-14 App. 15-16 App. 17 App. 18-22 App. 23-28 App. 29-34 App. 35-44 App. 45-49

"LES AMIS DE LA CROIX GLORIEUSE" 
FRIENDS OF THE GLORIOUS CROSS
171, rue de l'Université - 75007 PARIS / FRANCE
Permanence : Mardi au Vendredi de 14h à 17h
Tél. : 33 (0)1 47 53 06 23