LES AMIS DE LA CROIX GLORIEUSE (A.C.G.L.)

App. 1-7App. 8-14App. 15-16App. 17App. 18-22App. 23-28App. 29-34App. 35-44App. 45-49

Le MESSAGE DU CHRIST

La mission de l'Eglise

29ème APPARITION

Vendredi 11 avril 1975 à 15 heures

Madeleine est seule, à la chapelle.

Jésus lui apparaît les mains tendues, lui sourit et dit :

"Dites au prêtre : Je désire que le monde entier connaisse le Message. Les prêtres doivent parler ouvertement et sans crainte, car rien ne doit être voilé de ce qui doit être dévoilé."

Puis Jésus lui sourit et disparaît.

30ème APPARITION

Vendredi 2 mai 1975 à 17 heures 45 à la chapelle

Madeleine est seule ; elle n'a pas le sentiment d'être invitée à s'agenouiller devant le Saint Sacrement. De sa place elle voit tout à coup la Sainte Hostie projeter des rayons rouges et blancs, constamment animés d'un renouvellement perpétuel ; ils ne sont pas immobiles comme le sont les rayons de soleil.

Il n'y a pas eu de Message, ni de voix, cependant l'ostensoir avait disparu pour céder la place aux rayons.

(Cela a duré trois minutes environ.)

31ème APPARITION

Vendredi 30 mai 1975 à 15 heures à la chapelle

Jésus apparaît avec un regard d'une extrême bonté :

"Dites au prêtre que le temps n'est plus où Je ressuscitais les corps, mais le moment est venu où Je dois ressusciter les esprits. Ceux qui prétendent, dans le monde aujourd'hui, ressusciter et guérir les corps en Mon Nom, ne sont pas dignes de Mon Père des Cieux" (*).

"Madeleine, allez et proclamez Mon Message à Dozulé. La tâche que Je vous ai donnée à accomplir, vous devez l'accomplir. Ne craignez pas, Je vous donnerai la force de le faire."

(Puis en souriant :)

"Cette ville, Mon Père l'a bénie et sacrée, et tous ceux qui viendront se repentir au pied de la Croix Glorieuse, Je les ressusciterai dans l'Esprit de Mon Père. Ils y trouveront la Paix et la Joie."

(et d'un air grave : )

"La première religieuse qui vous donnera le baiser en portant le Message, est incrédule aux paroles qui sont sorties de votre bouche. Elle vous sous-estime. N'en tenez pas rigueur. Soyez charitable."

Puis Jésus disparaît.

(*) Note: Cette déclaration inattendue de Jésus étonna fort Madeleine qui en fit part au Prêtre. Or celui-ci venait de recevoir le matin une lettre d'Anne, 15 ans, habitant Amiens (Somme) dont il donne lecture à Madeleine. Anne écrivait au prêtre :
"Je ne vous connais pas, cependant, je voudrais vous faire savoir qu'en passant le jour de la Pentecôte à Dozulé, j'ai ressenti le désir d'entrer dans l'Église, et depuis je ne pense plus qu'au Christ de Dozulé. Je suis malade (leucémie). on me le cache, mais je le sais tout de même. Mais ne priez pas pour ma guérison mais pour la conversion de mes parents qui n'ont pas la foi. Car pour moi, je sens mon coeur qui se meurt et mon esprit qui s'éveille en Jésus mon Sauveur." Tout s'expliquait.

32ème APPARITION

Vendredi 27 juin 1975 à 15 h 15

Venue à 15 h, Madeleine était prête à repartir. A 15 h 15, la Lumière apparaît, puis Le Christ, la main droite avancée vers elle, l'autre pendante le long du corps. Il lui sourit et lui dit :

"Dites à la religieuse, qui n'habite pas cette ville, qu'elle ait la gentillesse de venir ici vendredi. Qu'elle se munisse de quoi écrire ; par votre bouche, Je lui communiquerai un message."

Jésus sourit un instant et disparaît.

33ème APPARITION

Vendredi 4 juillet 1975 à 15 h 50

Le prêtre venait d'annoncer la troisième dizaine de chapelet.

La Lumière apparaît, puis Jésus.

Il regarde Madeleine puis soeur Jeanne d'Arc qui s'était munie de quoi écrire :

"Dites ceci à haute voix : Voici ce que doit écrire la religieuse : cette lettre s'adresse au Chef de l'Église. C'est Jésus de Nazareth qui vous la dicte par la bouche de Sa servante. Il dit :

Bienheureux les appelés de Mon Père qui ont trouvé la Paix et la Joie sur cette terre de Dozulé, mais combien le nombre sera grand quand le monde entier sera venu se repentir au pied de la Croix Glorieuse, que Je vous demande de faire élever.

Car le temps n'est plus où Je ressuscitais les corps, mais le moment est venu où Je dois ressusciter les esprits.

Comprenez bien ceci : les jours qui précédèrent le déluge, les gens ne se doutaient de rien jusqu'à l'arrivée du déluge qui les emporta tous. Mais aujourd'hui vous en êtes avertis, vous vivez le temps où Je vous disais :

Il y aura sur cette terre des bouleversements de tous genres : l'Iniquité qui est cause de misère et de famine, les nations seront dans l'angoisse, des phénomènes et des signes dans le ciel et sur la terre. Aussi tenez-vous prêts, car la grande tribulation est proche, telle qu'il n'y en a pas eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu'à ce jour et qu'il n'y en aura jamais plus.

Je vous le dis, cette jeune génération ne passera pas avant que cela n'arrive. Mais ne craignez rien, car voici que s'élève dans le ciel le Signe du Fils de l'Homme que Madeleine a vu briller de l'Orient à l'Occident. Vous, Chef des Eglises, en vérité Je vous le dis, c'est par cette Croix dressée sur le monde que les nations seront sauvées.

Mon Père M'a envoyé pour sauver, et le moment est venu où Je dois verser dans les coeurs humains Ma Miséricorde.

(Puis plus bas à Madeleine seule :)

"Mon Message ne doit pas dormir à l'ombre d'un tiroir, mais il doit être Vérité et Lumière pour le monde entier."

(Puis tout haut :)

"Cette Croix Glorieuse doit être élevée pour la fin de la Sainte Année. Cette Sainte Année doit se prolonger jusqu'à l'élévation de la Croix Glorieuse.

Ainsi se termine Mon Message, Je vous ordonne de le remettre vous-même au Chef de l'Église, accompagnée d'un Supérieur."

Puis Jésus disparaît.

Le Message a été dicté si lentement que Soeur Jeanne d'Arc a eu tout le temps pour l'écrire. Elle attend que Monseigneur lui en donne l'ordre pour aller le porter au Saint-Père. Madeleine en a oublié le contenu.

34ème APPARITION

Vendredi 19 Septembre 1975

Ce jour-là Mère Supérieure et Soeur Jeanne d'Arc doivent être reçues par Monseigneur à 16 h. Madeleine se rend à la chapelle à 15 h, comme chaque vendredi, repart et revient à 16 h, car une soeur lui a indiqué l'heure du rendez-vous.

Après une dizaine de chapelet, Madeleine voit la Lumière au tabernacle et entend :

"Dites au prêtre, aux religieuses et à deux personnes qui connaissent le Message de venir ici à 17 h 30."

Puis la Lumière disparaît.

A l'heure dite, la Lumière apparaît, puis Jésus, les mains tendues vers Madeleine, lève la main droite comme pour la bénir, l'index et le majeur plus élevés. Les deux personnes Mme T. et Mme G., choisies par les soeurs, sont présentes.

Il dit à Madeleine :

"Que la Paix reste avec vous. Faites le Signe de la Croix."

(Jésus croise les mains sur la poitrine, lève Son regard triste et grave vers le ciel et dit :)

"Père que Ta Volonté se fasse sur cette terre"

(Son regard est d'une grande tristesse, Il reste ainsi un moment puis Il reprend sa position normale et dit à Madeleine en regardant l'assistance :)

"Dites ceci à haute voix : vous prêtres et religieuses chargés du Message, ne laissez pas l'humanité courir à sa perte. Je vous ai demandé de travailler pour faire élever la Croix Glorieuse. Ne voyez-vous pas que le moment est venu à cause des phénomènes qui s'ensuivent. Car le temps s'écoule, et Mon Message reste dans l'ombre. S'il en est ainsi, le nombre des sauvés sera petit. Mais vous, qui n'exécutez pas la Parole de Mon Père, votre châtiment sera grand. Car c'est par le nombre des sauvés que vous serez jugés.
N'employez pas le moyen de la sagesse et de la réflexion, mais écoutez la folie du Message. Car c'est par ce Message qu'il plaît à Dieu de sauver le monde.
- Ne soyez pas comme les Juifs qui demandent des signes -.
Mais par ce Message unique et définitif, que Dieu a révélé à Sa servante.
- Les paroles qui sont sorties de sa bouche ne sont pas d'humaines paroles -.
Mais par ce que lui a enseigné l'Esprit.

Le moment est venu où Je dois verser dans les coeurs humains Ma Miséricorde, mais que ceux qui ont la charge du Message sachent bien que ce sont eux qui M'en empêchent puisqu'ils laissent le monde dans l'ignorance. Souvenez-vous, les jours seront abrégés à cause des élus, mais malheur à ceux qui n'exécutent pas la Parole de Dieu."

(Ensuite Jésus lui dit :)

"Otez vos chaussures puis sortez de la chapelle, et allez jusqu'à ce que vos pieds posent sur la terre. Ensuite revenez ici."

(Madeleine fait ce que Jésus lui demande. Quand elle se retrouve à genoux devant Lui, Il lui dit :)

"Cette terre de Dozulé que Mon Père a bénie et sacrée, nous ne sommes même pas dignes de poser le pied dessus."

Jésus reprend Son visage rayonnant de bonté et de douceur. Il lui sourit et dit :

"Je suis le Dieu de Bonté et d'Amour. Ma Miséricorde est infinie. Si Mes paroles aujourd'hui sont cruelles, ce n'est pas pour vous condamner. Mais au contraire, Je veux sauver le monde par Mon Message."

Puis Jésus disparaît. A l'heure où Madeleine dit ceci, Monseigneur demandait aux deux soeurs sagesse et réflexion...

Jésus y répondait ici avec tristesse.

Le Pape Jean-Paul II

dans les bras de Marie

image

PAGE PRÉCÉDENTE   PAGE SUIVANTE
App. 1-7App. 8-14App. 15-16App. 17App. 18-22App. 23-28App. 29-34App. 35-44App. 45-49

"LES AMIS DE LA CROIX GLORIEUSE" (A.C.G.L.)
FRIENDS OF THE GLORIOUS CROSS
171, rue de l'Université - 75007 PARIS / FRANCE
Permanence : Mardi au Vendredi de 14h à 17h
Tél. : (00 33) 01 47 53 06 23