LES AMIS DE LA CROIX GLORIEUSE 

App. 1-7 App. 8-14 App. 15-16 App. 17 App. 18-22 App. 23-28 App. 29-34 App. 35-44 App. 45-49

Le MESSAGE DU CHRIST

"Dozulé, Jérusalem nouvelle"

45ème APPARITION

Vendredi 1er juillet 1977

"Monsieur le curé" était parti pour Caen (ou Bayeux) voir l'Évêque. Soeur B. était absente aussi. Madeleine et Madame T. étaient seules à ce moment dans la chapelle. Madeleine écrit :

"Un bruit de craquement et l'Archange Michel se présente, à gauche du Saint-Sacrement; je m'agenouille devant Lui, mais Il me fait signe de sa main gauche, qui est libre, de m'avancer vers le Saint-Sacrement.

Donc, je me retire, et au moment où je me mets à genoux devant Celui-ci, Il projette des rayons rouges et blancs sans que je Le voie.

Jésus est bien là, car je me sens imprégnée de Ses rayons, l'Archange me dit :
"Je vous salue."

Il me salue de la tête et me dit :

"Pieuse fille brûlante de charité, Dieu a établi dans Son Église :
1° des apôtres,
2° des prophètes,
3° des docteurs,
et tout autre qu'Il choisit. Mais vous, en ce monde aujourd'hui, apôtre et prophète, agissez avec chacun selon votre coeur, le Consolateur vous guide. Dieu a fait connaître ce qui doit arriver demain à l'aurore, en rendant témoignage de tout ce que vous avez vu, entendu et touché de Jésus-Christ. Mais malheur au monde à cause des prêtres intrépides qui luttent et refusent. Dieu est colère contre ce refus d'obéissance et Sa colère est cruelle. Mais Jésus, le Doux, le Sage, Son Amour est si grand pour les hommes, qu'Il veut les sauver en dépit de tout, car cette génération est la plus hypocrite et la plus mauvaise mais, à cause des prêtres inactifs et parce qu'est arrivé le Jour où Dieu doit juger le monde, Il donne Sa grâce à tous ceux qui L'écoute et proclame bienheureux ceux qui font connaître Son Message et le mettent en pratique.

Mais vous, Madeleine, qui avez eu la charge de le transmettre au prêtre, écoutez-le et correspondez avec lui. Demeurez dans la Paix que Jésus vous a donnée, méditez dans votre coeur et priez, priez, car Jésus pleure sur la dégradation de Son Église."

L'Archange disparaît. Et ensuite les rayons qui entourent le Saint-Sacrement.

Notes :
- Le Seigneur avait bien précisé que le prêtre ne devait pas quitter sa paroisse avant l'accomplissement de la Tâche qui lui était demandée (lors de la sixième apparition). L'Évêque voulant s'assurer de la persistance des Apparitions en changeant de prêtre, annonce le 1.7.77 à l'abbé L'Horset sa mutation pour Pont-Farcy. Bien qu'il en ait gros coeur, celui-ci accepte parce qu'il pense servir ainsi la cause du Message. Il est à noter qu'il tomba en panne de voiture en se rendant à la convocation de l'Évêque et que la voiture de la Soeur venue à son secours tomba elle aussi en panne. L'abbé L'Horset était très imprégné du Message et avait organisé des réunions pendant quelque temps pour le commenter. L'abbé Queudeville, qui le remplaça, n'était pas au courant des apparitions.
- Le 12 juillet 1977, mort de Gérard C.

46ème APPARITION

Vendredi 2 décembre 1977, à la chapelle.

Après la Lumière, les rayons sortent de l'Hostie et Madeleine entend une voix qui lui dit :

"Voulez-vous avoir la bonté de remettre vos manuscrits au prêtre désigné par l'homme."

Ce que Madeleine a fait.

47ème APPARITION

Vendredi 3 février 1978 à 18 h 15

C'est Madeleine qui parle :

"Je suis allée à la chapelle l'après midi de 14 h à 16 h adorer Jésus. J'y suis retournée à 17 h 30 après avoir donné le goûter aux enfants qui rentraient de l'école.

Je crois que je me suis sentie attirée à la chapelle pour y aller à cette heure-ci. J'entends sonner 18 h 15 à l'église, il n'y avait là qu'une personne ; je tressaille de joie car j'aperçois la Lumière prendre toute la place du Saint-Sacrement comme les fois précédentes, c'est-à-dire qu'il n'y a plus ni Saint-Sacrement, ni Autel. Puis Jésus m'apparaît les mains tendues vers moi comme pour m'accueillir.

Je suis heureuse car je n'avais pas revu Jésus en personne depuis le 2 janvier 1976 (fin de la neuvaine)."

Jésus me dit :

"Faites le Signe de la Croix", (puis Ses yeux se lèvent au ciel, Il joint Ses mains à la hauteur de Sa poitrine et dit :)

"Au Nom de Mon Père des Cieux, Je viens mettre de l'ordre. Satan vous séduit. Après le neuvième jour des promesses que J'ai faites à l'humanité, il est venu mettre le trouble dans Mon Message (*). Mais écoutez bien ceci :

Jésus me regarde :

"Quand Dieu le Père envoie le bienheureux Michel, la Lumière précède toujours sa venue et souvenez-vous de Mes Paroles : il viendra de mauvais esprits en Mon Nom, qui vous séduiront et viendront même dans vos maisons en anges de lumière. N'y croyez pas, ils vous induisent en erreur. Soyez sur vos gardes; vous voilà prévenue. Vous vivez le temps où Satan est déchaîné dans toute sa force; mais le temps est tout proche et Je viens vaincre le Mal."

(Puis Jésus baisse les mains comme pour m'accueillir, Il me sourit longuement et me dit :)

"Vous, Madeleine, qui êtes le seul Signe visible pour Mon Message, vous ne tomberez plus dans l'erreur. Désormais, Je vous l'ordonne, faites le Signe de la Croix dès qu'une lumière vous apparaîtra. Si c'est Satan, à l'instant même tout disparaîtra."

(Jésus me sourit longuement puis me dit :)

"La Paix reste avec vous"

et ce sont les ténèbres.

"Les Soeurs étaient parties à la messe de Brucourt ; j'ai supposé que les portes étaient fermées, je suis vite retournée à la maison écrire et je me suis enfermée à la salle d'eau ; il n'y a que cette porte qui ferme à clef. Je pouvais à peine écrire tant je pleurais : Avoir été séduite par Satan ! Et Jésus dans Sa grande Bonté, venir me le dire ! "

(*) En 1976, avant la venue de Gérard C., un jour le prêtre lui avait dit : "Méfiez-vous du démon, tenez-vous sur vos gardes car il est très fort." Elle se souvient lui avoir répondu : "Oh, Monsieur le Curé, je ne connais pas le démon, je ne l'ai jamais rencontré ; je n'ai pas affaire à lui." Elle se rendit compte, ce 3 février, que le prêtre avait eu raison.
Il faut savoir qu'entre les deux apparitions du Christ, celle du 2 janvier 1976 et celle du 3 février 1978, c'est-à-dire dans un délai de 2 ans, Madeleine perçut un certain nombre de "manifestations surnaturelles", qui la troublaient. L'Abbé L'Horset d'abord, le Christ ensuite, lui ont fait reconnaître l'origine diabolique de ces manifestations,

image

- Note : Début 1978, une tempête a brisé la Croix du fin calvaire de granit sculpté de Dozulé, lequel dans sa chute entraîne le beau Christ dont le pouce et l'index des mains se joignent dans cette position si hautement symbolique. Des mains pieuses le disposèrent allongé sur le sol au pied du calvaire, et Il resta là jusqu'à quelques jours avant le 28 mars 1981. Seule, une petite Croix remplace encore le Christ au sommet du fût.

48ème APPARITION

Vendredi 7 juillet 1978 à 14 h à la chapelle

Madeleine :

"La Lumière m 'apparaît à la place du Saint-Sacrement, un peu plus large que d'habitude.

Je fais aussitôt le Signe de la Croix comme Jésus l'avait demandé la fois précédente, et je dis :

"Si c'est Satan qu'il disparaisse."

"Aussitôt que j'eus fait le Signe de Croix et dit ces paroles, j'ai ressenti une paix et une confiance s'emparer de moi."

Puis Jésus apparaît, me sourit et me dit :

"Dites-leur ce que vous voyez." "Je vois Jésus assis, devant Lui une table comme l'autel, mais l'autel qui est dans la chapelle n'y était plus, c'était une table toute blanche, comme de la pierre blanche. Sur cette table, des livres étaient ouverts, six ou sept, je ne sais pas exactement. Puis, un autre livre, ouvert également, que Jésus tient dans Ses Mains.

Il me dit ensuite :

"Voulez-vous avoir la gentillesse de dire ceci à haute voix ?"

(Je répète chaque phrase :)

"Attention, vous tous qui tenez voilées les Paroles prophétiques qui vous ont été remises, le livre que Je tiens entre Mes Mains, c'est le LIVRE DE VIE, que Mon Père vient de Me donner le pouvoir d'ouvrir, et c'est sur cette montagne bénie et sacrée, lieu qu'Il a choisi, que va se rénover toutes choses. C'est ici que vous verrez la Cité Sainte, la Jérusalem nouvelle. Et voici qu'apparaîtra la demeure de Dieu parmi vous.

Mais alors se frapperont la poitrine ceux qui luttent et refusent d'entendre les paroles que cette humble servante a prononcées. Vous, à qui J'ai demandé d'annoncer Mon Message, vous êtes coupables de laisser le monde dans l'ignorance de ce qui doit arriver bientôt. Ne vous appuyez pas sur votre propre réflexion. Pourquoi luttez-vous, puisque Je vous ai donné Ma Grâce dogmatique ? Par pitié, Je vous demande de M'écouter, Mon Coeur déborde de Miséricorde."

Jésus se lève. La table disparaît. Il me sourit longuement, puis Il me dit :

"Dites au prêtre et à tous ceux que vous rencontrerez ce que vous venez de voir et d'entendre; vous vous en souviendrez toute la journée."

Puis Jésus disparaît d'un seul coup et "je retombe dans les ténèbres".

49ème APPARITION

Vendredi 6 Octobre 1978 à 9 h 15

Pour rendre visite au Christ au tabernacle, Madeleine arrive à 9 h à la chapelle. Elle est seule, c'est elle qui parle :

"A 9 h et quart, la Lumière est apparue ; je pensais aller chercher Soeur B. mais je n'en ai pas eu le temps. Jésus m'est apparu les mains tendues vers moi comme pour m'accueillir. Il me dit :

"Faites le Signe de la Croix."

(Il me sourit toujours. Ensuite, Il joint les mains et, d'un air triste, Il dit :)

"Priez et faites pénitence sans vous lasser."

(Son air était grave :)

"Pour la troisième fois, Madeleine, Je vous demande d'être Mon apôtre, en accomplissant la tâche que Je vous ai demandée. Ne craignez pas, vous serez haïe à cause de Moi. Mais ensuite s'élèveront des fils de Lumière dans cette ville."

(Puis après un silence :)

"Aujourd'hui encore vous Me voyez, mais vous ne Me verrez plus, et cependant Je continuerai de vous visiter par Mon Corps et par Mon Sang."

(Après un silence :)

"Mais quand cette Croix sera élevée de terre, là vous Me reverrez, car à ce moment-là, Je dévoilerai aux Églises les mystères qui sont écrits dans le LIVRE DE VIE qui vient d'être ouvert. Dites à l'Évêque ce que vous venez de voir et d'entendre."

(Ensuite Jésus me sourit et me dit :)

"Malgré Mes supplications, ne soyez pas inquiète, vous possédez une sagesse que nul ici-bas ne possède ; votre calme et votre silence sont les signes visibles de Ma Parole dans ce monde où l'action et l'intrépidité dominent. Que votre visage reflète toujours la Présence Invisible. Je vous le dis, obéissez à votre Supérieur. Lui seul est chargé sur cette terre de faire la Volonté de Mon Père, mais malheur au monde en péril car il tarde."

Ensuite, Jésus me sourit et disparaît.

- Note : Avant cette apparition, Madeleine avait fait une neuvaine pour savoir à qui obéir.
- Le Seigneur avait bien dit que le temps n'était plus où Il ressuscitait les corps mais le moment était venu où Il devait ressusciter les esprits (31° et 33° Apparition). Une telle résurrection se produisit en 1979, à la grande Joie de Madeleine, puisque ce fut celle de son mari à qui elle révéla en cette année ses visions de la Croix et Apparitions du Christ. Son mari, homme direct et de bon sens, assuré par sa femme qu'elle avait bien vu la Croix Glorieuse, fut ému aux larmes et retourna pour la première fois depuis de nombreuses années s'agenouiller et prier à la chapelle.

PAGE PRÉCÉDENTE

App. 1-7 App. 8-14 App. 15-16 App. 17 App. 18-22 App. 23-28 App. 29-34 App. 35-44 App. 45-49

"LES AMIS DE LA CROIX GLORIEUSE"
FRIENDS OF THE GLORIOUS CROSS
171, rue de l'Université - 75007 PARIS / FRANCE
Permanence : Mardi au Vendredi de 14h à 17h
Tél. : 33 (0)1 47 53 06 23